Lectures d’été

DEUX LIVRES TRÈS CAUSTIQUES

 LE GRAND MANIPULATEUR
OU LES RÉSEAUX SECRETS DE MACRON
Par Marc Endeweld,
Journaliste d’investigation

 LE GRAND MANIPULATEURTout s’est joué au cours de la campagne présidentielle de 2017 et nombreux s’y sont laissés piéger…par crainte de l’extrême droite.
Pour gravir la plus haute marche du pouvoir sans carrière politique, ni même un parti derrière lui, Emmanuel Macron a utilisé les réseaux plus ou moins avouables de la République…Lobbys divers et variés, agents d’influence, communiquants rois, « intermédiaires », barbouzes, barons locaux et loges francs-maçonnes. Tous se sont empressés.
Le candidat, puis le président, très intelligent mais machiavélique, les a accueillis avec un large sourire, utilisés parfois manipulés, et ensuite souvent… oubliés…

Extraits : « Derrière sa posture hyperprésidentielle, Macron continue souvent à se comporter comme un banquier d’affaires. Avec son secrétaire général, il s’est attaché, dès son arrivée, à intervenir directement sur différents mécanos sensibles: énergies, privatisations, médias, armements, immigration…Le président agit sur bien des dossiers à l’ombre des portes dorées de l’Elysée, et sans aucun contrôle. Jamais ces sujets ne sont réellement débattus dans l’espace public, ni dans les médias ni au parlement devenu une simple chambre d’enregistrement. Et pourtant ce sont des sujets cruciaux quant à l’avenir de la France. Derrière les belles paroles et les beaux discours, les décisions sont prises uniquement en fonction des intérêts des lobbys ou de considérations purement politiciennes. »

C’est bien la continuation de la politique néo-libérale de ses prédécesseurs.
En lisant ces pages, on se demande comment Marc Endeweld a pu écrire ces épisodes fourmillant de détails comme l’influence de Brigitte Macron, très active avec son « staff » au château . En fait cette enquête est la compilation des commentaires de ses nombreux interlocuteurs ayant répondu à ses questions.

                                                                                                 Norbert, le 18 août 2019


LA FIN DE LA DÉMOCRATIE
Apogée et déclin d’une civilisation
Par Jean-Claude Kaufmann
Sociologue bénéficiant d’une double connaissance universitaire et populaire, ancien directeur de recherche au CNRS

Il s’agit d’un livre plus difficile en ce sens qu’il analyse la complexité de notre civilisationFIN DE LA DEMOCRATIE qui est en déclin avec ces signes prémonitoires : fragilité des pouvoirs comme avec la révolte des « gilets jaunes », manifestations massives à Hong-Kong, en Algérie, au Soudan… sans oublier la catastrophe climatique déjà commencée ; dérives écœurantes de l’économie financiarisée ; montée des populismes, des nationalismes et enfermements communautaristes ; régimes autoritaires : Poutine, Trump, Maduro, Erdogan, Orban, Salvini ou Bolsonaro ; emprise grandissante des GAFA et férocité des débats sur internet…

Bref une situation de fin de civilisation, très pessimiste, alors que la demande de démocratie directe dans la vie quotidienne va de pair avec l’individualisme des citoyens. Voyez quelques titres de chapitres de son essai : « La fission démocratique » – « Le populisme liquide et la république autoritaire » – « Le savoir n’est plus ce qu’il était » – « Le piège numérique » – « La fracture ».

Les analyses de Jean-Paul Kaufmann sont solidement argumentées et si sa démonstration dérange, avec ce tableau impressionnant de la chute de la démocratie, c’est une invitation à ne pas baisser les bras, à résister aux dangers qui nous guettent, à se battre contre des puissances où les dirigeants politiques sont complices ou inefficaces.

Il faut réinventer le monde , il faut réinventer la démocratie. 

                                                                                            Norbert, le 20 août 2019

Les commentaires sont désactivés.