Le bureau s’exprime

bureauMCB
Pierre, le président, et Franck,le trésorier, nouvellement élus, nous donnent leurs impressions.

Bressuire autrement

Depuis les élections municipales de 2014, les questions posées par le Mouvement citoyen bressuirais n’ont cessé de prendre davantage d’ampleur dans le débat public. Justice sociale, défense de l’environnement, refondation démocratique, refus des replis identitaires : pas un jour sans que ces aspirations fassent la une des journaux ou alimentent les discussions.

En tant que citoyen bressuirais et enfant du Bocage, je sais que ces enjeux ne sont pas moins vitaux chez nous qu’ailleurs. Ce n’est pas parce que Bressuire est une ville à la campagne qu’elle ne doit pas être plus verte. Ce n’est pas parce que certaines solidarités sont mises en oeuvre par l’Europe, l’Etat, la Région ou le Département, que nous ne devons pas en inventer d’autres, à l’échelle de nos communes, sans doute plus efficientes, plus concrètes pour le citoyen.

Une municipalité ne peut pas tout, mais elle peut beaucoup quand il s’agit de modifier en profondeur nos modes de vie au quotidien. Ces changements sont d’ailleurs plus faciles à engager dans une petite ville que dans une grande. Bressuire est reconnue pour être entreprenante, à nous d’en faire aussi une ville étonnante, un lieu captivant, ouvert aux expérimentations et aux solutions nouvelles. L’heure n’est plus à l’opportunisme mais aux convictions. Face à l’urgence, on ne doit pas avoir peur d’être en pointe. Face au renoncement, il est temps de libérer les énergies citoyennes, d’insuffler du dialogue et de la transparence.

En tant que président du Mouvement citoyen bressuirais, je souhaite démontrer, par une politique volontaire, que nous avons localement toutes les ressources pour relever les défis de notre époque. Nous pouvons compter sur la richesse de notre patrimoine culturel et naturel, sur la créativité de nos entreprises, de nos associations et de nos écoles. Chacun peut aussi faire la preuve, à son propre niveau, que rien n’est figé, en zone urbaine comme rurale. Bressuire peut et doit se vivre autrement, par tous et partout.
Pierre Morin

Bressuire en transition

Aujourd’hui j’ai de la gratitude, tout particulièrement pour Pierre. Sa présence à l’assemblée générale a rallumé le feu, jadis ardent du Mouvement Citoyen Bressuirais. J’ai de la gratitude pour les personnes présentes lors de cette AG, pour Hugues qui a présidé le MCB ces dernières années et pour François qui alimente au mieux la flamme, en s’occupant du site internet et de l’infolettre. Il est temps de souffler sur les braises.Le Mouvement Citoyen Bressuirais est né lors des dernières élections municipales, du désir de faire vivre la démocratie et de proposer une vision alternative. Nous pouvons être fiers d’avoir révélé certaines réalités aux bressuirais à cette occasion, tout comme d’avoir alimenté le débat contradictoire au conseil municipal depuis, autant que faire se peut.

Aujourd’hui, en 2018, si l’on prend véritablement conscience des prédictions scientifiques funestes, porter un projet alternatif n’a jamais été aussi vital. Qui le fera si ce n’est nous? Alors, élaborons un programme intégrant la lutte contre les dérèglements écologiques et les inégalités sociales, considérant la fin des énergies et des matières premières abondantes et bon marché, nourri par des expériences concrètes et nos propositions novatrices.

Aujourd’hui, j’ai de la gratitude pour toutes celles et ceux qui nous accompagnent et qui nous rejoindront bientôt, motivées par la même prise de conscience qu’il faut changer le cours des choses.

Franck Beillouin

Les commentaires sont désactivés.