Une vie démocratique réelle et audacieuse

La vie démocratique d’une cité ne se résume pas aux échéances municipales tous les 6 ans. Elle doit être permanente et vivante dans ses commissions, ses conseils associés, ses instances de dialogue participatif avec les citoyens. C’est pourquoi le Mouvement Citoyen Bressuirais proposera une réforme des instances et des pratiques municipales pour une représentation citoyenne forte et une transparence des décisions publiques.
Le Mouvement Citoyen Bressuirais mettra aussi en place les conditions pour que chacun puisse expérimenter et apprendre la citoyenneté au quotidien.

La démocratie au quotidien dans la gouvernance municipale

  • Informer les citoyens du mode de fonctionnement des instances municipales et communautaires en affichant clairement les compétences et les enjeux, en communiquant régulièrement et en facilitant l’accès aux informations

  • faire réaliser une expertise afin de connaître et faire connaître très précisément, grâce à une analyse experte et indépendante, l’état des finances communales (endettement, capacités financières, fiscalité) ; tout au long du mandat, communiquer régulièrement sur le sujet et notamment lors du vote du budget de l’année à venir (budget primitif) et du bilan de l’année passée (compte administratif)

  • Informer des projets en cours, évaluer ces projets et communiquer sur ces évaluations, ce grâce notamment à des réunions publiques inter-actives, un bulletin municipal revisité, une collaboration avec les acteurs locaux

  • Réformer la démocratie municipale en créant des commissions thématiques ouvertes aux citoyens qui devront être réunies régulièrement en fonction des projets

  • Créer des conseils de quartiers et des conseils de communes associées avec une co-présidence (un élu municipal et un président élu directement par les habitants) : instances de dialogue et débat qui feront remonter les préoccupations du quartier ou de la commune « associée » et des propositions d’action faites à la municipalité) et qui seront partie prenante des projets, de leur élaboration à leur évaluation

  • Renforcer et élargir l’action du Conseil des jeunes, l’ouvrir aux enfants afin d’accompagner dans l’apprentissage de la citoyenneté

La représentation au sein de la Communauté d’Agglomération

Cette représentation est d’autant plus essentielle qu’AGGLO 2B se voit confier des compétences très larges, compétences qui vont régir la vie quotidienne de 72 000 habitants pouvant bénéficier de services nombreux : économiques, sociaux (petite enfance et seniors), sportifs pour la jeunesse, culturels pour tous, de transports publics, de gestion des déchets ménagers, l’assainissement, les chemins de randonnée, la bio-diversité et le paysage… Les élus délégués à la Communauté d’Agglomération seront répartis dans différentes commissions .

- Nos représentants élus présents dans ces commissions et au conseil seront vigilants sur chaque dossier à la véritable et sincère représentation de toutes les composantes de la population, ainsi que du souci apporté à toutes les parties du territoire de la commune (ville, communes associées)
Ils soutiendront toute initiative qui correspondra aux valeurs de solidarité, la justice, la démocratie, l’écologie et l’audace que nous défendons et nous permettrons à ceux que certains appellent « les petits maires » ou « petits élus » d’être dans une position d’égalité aux côtés des élus des communes plus importantes
Enfin, ils auront le souci avec d’autres de défendre nos valeurs, d’avancer des propositions innovantes pour le mieux-être des habitants, de favoriser les partenariats avec le secteur associatif et tous les acteurs locaux.

- Une représentation de la société civile est prévue par le biais du Conseil de Développement, instance obligatoire, qui existait au niveau du Pays du Bocage et qui sera mise en place au niveau de l’Agglomération.
Nous souhaitons que ce Conseil soit composé de délégués des secteurs économiques, de formation, associatifs , des territoires concernés., et … de citoyens volontaires qualifiés.
Pour favoriser l’expression citoyenne, nous proposerons que des membres du Conseil de Développement siègent, à titre consultatif, dans les différentes commissions communautaires : une nécessité pour favoriser la démocratie dans ces instances, certes élues , mais qui auront besoin de relais citoyens.

- La communauté d’agglomération gère deux grands services pour les déchets et l’assainissement, nous exigerons la création d’uneCommission Consultative des Services Publics Locaux en yinvitant les associations de consommateurs et de défense de l’environnement et des personnes volontaires.
Nous demanderons également la création d’une telle instance au niveau du Syndicat du Val de Loire qui gère le service d’eau potable.

La représentation au Syndicat du Val de Loire 

La compétence « eau potable » restant communale, ledélégués représentant les communes au Syndicat du Val de Loire devront décider du mode de gestion de cet important service de distribution. Cette décision devra être prise avant la fin 2015.

- A partir des conclusions de l’étude programmée, le Mouvement Citoyen Bressuirais privilégierait la gestion publique en régie directe (gestion par les services du Syndicat, à opposer à une gestion confiée à une entreprise privée, le plus souvent filiale d’un grand groupe économique).

- Nous proposerons aussi la mise en place d’une tarification progressive des consommations.

Une gestion du personnel communal et communautaire

- Nous veillerons à une relation respectueuse avec les agents, une gestion des carrières et des conditions de travail promouvant l’épanouissement professionnel. Cela doit se concrétiser notamment par un management collaboratif entre élus et techniciens, par une politique ambitieuse de formation et de promotion des talents .

Devenir citoyen :« On ne naît pas citoyen, on le devient »

  • Accompagner vers la citoyenneté, sa découverte et son exercice : accompagnement des jeunes, des populations étrangères, des publics fragiles à expérimenter ce que c’est « être citoyen ». C’est participer, être acteur, être considéré, entendu, soutenu, c’est avoir des droits, et aussi des devoirs.
    Grâce à des actions concrètes d’accompagnement (animations, soutien de projets émergents de la population, rencontres, etc), et en collaboration avec les établissements scolaires, les associations, les services communaux, les services de la communauté d’agglomération, nous mettrons en place les conditions pour que chacun vive la citoyenneté de manière effective.

  • Créer des lieux et des événements favorisant la rencontre, le partage, la découverte de soi, de l’autre.

Parmi toutes les propositions présentes dans notre programme, un certain nombre d’entre elles participent à cet accompagnement vers la citoyenneté, depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte.
Cette démarche est au cœur de notre projet car elle est essentielle à la réappropriation de la chose publique par la population.
Nous nous engageons à ce que ces propositions, ces instances participatives, ces objectifs, soient bien plus que des vœux pieux jamais mis en œuvre, comme cela peut être le cas actuellement. Nous saurons les faire vivre, les rendre réels et actifs, nous saurons écouter, prendre en compte, rendre des comptes.
Ce sera cela une démocratie vivante et audacieuse !